Mode

Azzedine Alaïa rompt le fil en novembre 2017.

Azzedine Alaîa - Haute Couture - 2017

Il avait un style bien à lui, qui lui a permis de voyager dans le monde de la mode sans prendre les mêmes trains que tout le monde.  Les courbes du corps féminin était sa ligne d’horizon et si sa petite taille et sa nature le rendait discret, il a été grand par son talent et par l’image qu’il a donné à la silhouette féminine.
Sa galerie atelier au coeur du Marais ne voyait plus beaucoup de défilés ces dernières années. Elle était devenue une galerie, à l’esprit de chapelle de l’élégance, sous une verrière qui  accueillait de nombreuses expositions liées à la mode. Dans la cour de cet antre, a trôné pendant longtemps ce sein si parfaitement réalisé qu’on avait peur d’ y poser le doigt, tellement on avait l’impression qu’il aurait tressailli à une simple caresse.
Sein, hanche, cou, épaule, tangente du corps toutes les formes féminines furent drappées et prises en compte par le talent de ce designer qui a épousé parfaitement la tendance glamour de son époque. Sculpteur de formation, il a lancé son entreprise à 40 ans et tout le monde se souvient de ses oeuvres pour Grace Jones ou Farida, grandes sources de son inspiration. Azzedine Alaïa toujours conservé sa trajectoire  très personnelle qui lui aura éviter de se plier au timing infernal imposé par le calendrier officiel de la mode et hissé un statut d’artisan au rang de demi-dieu de la Haute Couture en conservant ce goût du travail parfaitement exécuté et sans passer par les fourches caudines du marketing et de la déclinaison de sa marque en collections d’accessoires.

 

Azzedine Alaîa - Haute Couture - 2017

Azzedine Alaîa - Haute Couture - 2017

Azzedine Alaïa  avait eu sa rétrospective en 2013

C’est au Palais Galliera qu’on avait pu admirer son sens de la ligne et sa maîtrise du galbe avec ses robes alignées comme les colonnes du temple d’un monde glamour, lors de sa première rétrospective française en 2013. Protégées comme de véritables oeuvres d’art, ces silhouettes avaient déjà prises la pose figée d’un vestige du passé qui correspondait à une certaine image du corps féminin. Il nous reste souvenirs, livres pour ce monsieur toujours simplement habillé, à la voix douce, avec qui j’avais eu la chance de discuter une fois dans sa galerie.

Quelle avenir pour cette ruche discrète de la rue de la Verrerie, ou la disparition à 77 ans de ce designer franco-tunisien a jeté un voile noir sur la grande verrière de cet atelier ? Liée au groupe Richemont depuis quelques années, il avait concédé de son vivant à lancer un parfum pour rassurer son entourage.

Azzedine Alaîa - Haute Couture - 2017

 

Azzedine Alaîa - Haute Couture - 2017

About the author

thierry

Add Comment

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Robert Piguet

Robert Piguet

Twitter

media-tp @daxaa40
Elles sont là, elles sont arrivées, les @UmojaShoes ! A nos pieds, de suite ! Matériaux fabriqués en #afrique, mod… https://t.co/Blk7gslQGQ
media-tp @daxaa40
Le programme de la @fashiontechweekparis n'en est qu a mi-parcours. Découvrez la suite ! https://t.co/SqvVKkVTAlhttps://t.co/wJZa505XqI
media-tp @daxaa40
RT @Ageficom: La #Suisse n'est plus la plus compétitive au monde, pour la première fois depuis 2009, dans l'indice du @wefhttps://t.co/V
media-tp @daxaa40
RT @Alpict: L’Université de Genève lance une #formation continue sur la #blockchain début 2019 https://t.co/0x3TkLPZWu via @Ageficom @UNIGE…
media-tp @daxaa40
RT @PartechPartners: Why you have (probably) already bought your last car, cc @Bestmile https://t.co/lYlUbxudzr #autonomous #mobility via @…