Mode Mode femme

Carolina Ritzler a trouvé la bonne combinaison

Jumpsuit - Carolina Ritzler -PopUpStore

Si Carolina Ritzler était réalisatrice de film, elle aurait tourné un film dont le titre aurait pu être « Dieu créa la femme en combinaison », Brigitte Bardot étant toute désignée pour conserver le rôle titre. Mais cette jeune femme de 37 ans mère de 3 enfants à décidé lors de la naissance de son troisième de changer de vie et de lancer un vêtement qui aiderait chacune à créer la femme qui est en elle. Ce fut la combinaison.

Carolina Ritzler mode féminine combinaison

La combinaison, correspond à un mode de vie très personnel

La combinaison, ce vêtement d’une pièce qui s’enfile d’un coup de zip et permet d’être prête en un temps record, possède de nombreux atouts. Porter une combinaison c’est choisir un vêtement dont la prééminence est supérieure au contexte pour lequel vous vous habillez. C’est presque une seconde peau proche, une manière de dire que la femme  reste indépendante, elle même, sans subir les diktats de la mode. Carolina Ritzler l’a imaginée pour donner à chacune des femmes qui la porte une personnalité de star. Ici la combinaison est premium. Style, matière, détail, on ne sort pas d’un atelier de chaudronnerie si on porte une de ses combinaisons. Le monde du travail en est certes l’inspiration, mais Carolina Ritzler a réussit a faire monter tout en haut de l’échelle de Richter le coté hyper-feminin de ce vêtement.  Il présente un potentiel érotique certain qui, en ne dévoilant que les chevilles, les poignets, le cou et seulement parfois le décolleté, atteint des degrés de sensualité inouïs. Cet outil de séduction dans un jeu permanent entre le masculin et le féminin, n’a néanmoins pas perdu son côté pratique. C’est ce qui correspond à la femme du 21 ème siècle.

Carolina Ritzler mode féminine combinaison

Carolina Ritzler mode féminine combinaison

Carolina Ritzler mode féminine

Un style, made in Paris qui offre une image décontractée ou sophistiquée

Trouver la bonne combinaison est affaire de style, et pour cela vous en êtes le maître. Associez là avec une paire de basket pour la jouer nana cool, ou porter là avec une paire d’escarpins pour être plutôt diva, marquez plus ou moins la taille, accessoirisez là, ajustez la hauteur du zip en fonction de l’objectif de la rencontre… la combinaison se décline, s’interprète et se porte à l’infini.

Carolina Ritzler a joué avec le style et les années, et loin d’un faire un matricule administratif elle a réussi à donner une signification positive (un peu comme Guerlain à fait avec le n°5) à ces chiffres grâce aux personnages féminins, souvent admirés, qui se cachent derrière. Ainsi, la combi 77, c’est Farah Fawcett dans Drôles de Dames, la 74, Emma Peel, bottée évidemment, dans Chapeau Melon et Bottes de Cuir, la 77, Sue Ellen dans Dallas, la 85, Stéphanie Power dans L’Amour du Risque, sans oublier la 89, totalement Dynasty. Mais il y a aussi la cape, qui évoque Charlotte Rampling dans Belle de Nuit (Collection 60), le perfecto, tout en épaules, soufflets, lacets et zip (Collection 80), qui fait référence à Michelle Pfeiffer dans Gangsta’s Paradise,…

En 2016, s’inscrit dans le catalogue de ces belles combinaisons modèles longs ou courts, le cuir en agneau plongé blanc, la couleur camel façon python, le cuir vinyle noir à l’aspect surprenant, ou encore la laine vierge noire et même le coton blanc. De toutes les matières c’est en combinaison que je la préfère 😉

La marque qui se positionne premium, a développé son atelier en France et plus particulièrement à Paris, pour assurer la qualité des ces modèles premiums.

Carolina Ritzler mode féminine combinaison

Carolina Ritzler mode féminine

Carolina Ritzler mode féminine combinaison

Carolina Ritzler mode féminine combinaison

Si la combinaison demeure le pilier de la marque Carolina Ritzler, aujourd’hui de mini-collections se déclinent en s’appuyant sur les tendances un peu vintage des dernières décennies comprenant des pièces basiques, incontournables de chaque époque, ce qui lui permet de revisiter toutes les pièces cultes de la fin du XXe siècle. La robe manteau des années 60, la cape des 70’, le perfecto des 80’, le trench over size des 90’… Chaque pièce garde l’âme et l’authenticité d’avant, tout en se voyant réactualisée, subtilement mise au goût du jour, pour un parti pris résolument contemporain.

Carolina Ritzler mode féminine

Carolina Ritzler mode féminine

Carolina Ritzler mode féminine

Carolina Ritzler mode féminine

About the author

thierry

2 Comments

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

media-tp sur les réseaux sociaux

Robert Piguet

Robert Piguet

Twitter

media-tp @daxaa40
Quand le design d'intérieur bénéficie des tissus de charlottekaufmann_textile , il gagne une touche de style incomp… https://t.co/fNGOyAZeV3
media-tp @daxaa40
On imagine pas tout ce qu'on peut faire avec un fil de chaussette. Avec @chaussettesorph , ce fil permet de créer d… https://t.co/1kUZEYIO15
media-tp @daxaa40
Arpenter un salon comme le @whosnextdotcom , nécessite de confortables chaussures. Comme celles d'@UmojaShoes , qu… https://t.co/MTardAnQn6
media-tp @daxaa40
Parce qu'il a de jeunes marques qui démontrent que style et eco-conception peuvent être comme frère et soeur 😀 au.j… https://t.co/SuvhzwEptj
media-tp @daxaa40
Entre performances d'artistes et réflexions sur le bon usage des matières, CECI NEST PAS UN DECHET, interpelle sur… https://t.co/fXf43FuSUR