Mode

La planète mode s’agrandit lors des tradeshows Tranoi et ManWoman

Tranoï show juin 2018 - fashion man woman

Un salon léger comme ces bulles flottantes sous la nef du Palais Brongniart, ou le Tranoï avait rassemblé les marques de mode masculines et féminines de son tradeshow. Les collections avaient un petit gout de smoothies, fraîches et goutteuses, ou les couleurs initiaient une énergie et du peps, renforçant l’envie d’en savoir un peu plus sur les marques et créateurs. On retrouve  désormais dans le périmètre du salon, de nombreuses marques d’accessoires ainsi que, même si le secteur du parfum initié ces dernières années s’est un peu évaporé, de jeunes marques innovantes dans ce domaine qui sont donc installées parmi les différents stands de prêt à porter.

Coté fraîcheur, on pouvait compter sur Fleur de Sel jeune marque originaire de Corée du Sud. Dans ce pays ou la créativité infuse dans la tradition, comme les feuilles de thé au fond d’une boisson millénaire, elle va nous montrer dans les prochaines années comment l’outdoor va prendre des formes et des couleurs qui vont être une alternative à la bien connue doudoune. Par exemple, cet imper au blanc impeccable a un dos en dentelle. Le jeune créateur Jinyoung Lee a fait le Studio Berçot à Paris et l’échange en franglais fut, comme toujours avec les asiatiques, d’une pure politesse. Le japonais Scylt lui, est venu montrer comment renouveler les habituelles palotes draperies de la chemise blanche. Ses modèles travaillés, notamment avec des tatouages japonais sont une vrai promesse d’un style. Angus Chiang vient de Taïwan. Ce n’est pas la première fois que je discute avec lui ( il était dans l’installation de la rue vielle du temple). Il venait présenter sa première collection femme et comme pour sa collection homme vie au Carreau du Temple, on en ressort avec une belle dose d’optimisme grâce à son imagination débridée, ces couleurs qui s’associent en une ronde joyeuse et ses modèles incroyables, comme ce costume peint à la main par un artiste taïwannais. Bien évidemment  à ne porter que si demain vous montez sur scène.

Tranoï show juin 2018 - fashion man woman
fleurdsel
Tranoï show juin 2018 - fashion man woman
Scylt – japan
Tranoï show juin 2018 - fashion man woman
@anguschiangofficial
Tranoï show juin 2018 - fashion man woman
@anguschiangofficial

 

L’accord avec le British Fashion Council, qui a été prolongé pour un an, nous permet de rencontrer des marques à l’esprit peut être plus européen, même si Londres est un incroyable creuset de mixité dans ce domaine.  E.Tautz  était présent à nouveau. Représentant d’un flegme décontracté tout britannique, qui mettrait les horse Guards de Londres en slip Prince de Galle, il présentait sa collection SS19, formes amples, matières soignées, avec un tshirt  porteur d’un projet qui nous intéresse tous.
Parmi d’autres nombreux créateurs, on pouvait faire l’étonnante découverte de Bethany Williams. Elle sera prochainement aux Galeries Lafayette et je vous invite à voir ses creations étonnantes et solidaires. Dans la vague d’une mode eco-concious, elle a réussi grâce à un partenariat avec Hachette UK, à tisser des vêtements avec du papier (traité bien évidemment) ce qui fait que toutes les fines stries que vous apercevez sur ses modèles sont en fait des longues et fines bandes de papier massicotées dans les pages de livres qui n’ont pas été pilonnés. Portez un top littéraire, quoi de plus chic. Elle réalise ses collections avec des collectifs de personnes en difficultés sociales.

Tranoï show juin 2018 - fashion man woman
@etautz
Tranoï show juin 2018 - fashion man woman
@etautz

 

Tranoï show juin 2018 - fashion man woman
@bethany_williams_london
Tranoï show juin 2018 - fashion man woman
@bethany_williams_london

Au sein des marques françaises, les jolies print stories de la marque Soi Paris  attiraient le regard. C’est histoire de 2 soeurs pas du tout jumelles  dont l’une imagine des histoires qui se transforment en motifs soyeux sur de ravissant chemisiers ou top aux couleurs pimpantes et colorées comme un apéro d’été, et l’autre s’occupe de les faire connaitre. Une finesse de dessin qui s’appuie sur un atelier en Chine , spécialiste de la soie.

Tranoï show juin 2018 - fashion man woman
@soiparis

Il n’y a donc pas que du prêt à porter dans ces salons quadrillés par les acheteurs étrangers. Ces derniers pouvaient trouver chaussures à leur pied avec les modèles iconoques dArche, que vous pouvez personnaliser sur le site dédié (Arche 68) ou là encore on trouve des couleurs et des motifs qui associent vivacité et originalité et nous donnent des ailes aux pieds. Si le monde du parfum est plus discret désormais du coté de la Corbeille de cet ancien palais de la Bourse on y a retrouvé le Bon Parfumeur, jeune marque qui cherche à rendre accessible un produit aux fragrances élaborées grâce à une mise en scène sobre et à des principes novateurs. La marque avait fait l’effort de prendre position et sur le Tranoï et le Man/Woman.

Tranoï show juin 2018 - fashion man woman
@archeshoesofficial
Tranoï show juin 2018 - fashion man woman
@bonparfumeur

 

 

L’autre salon qui a conservé de l’importance est le Man/Woman. Celui-ci a abandonné le rue Toudic désormais et a concentré ses forces sous le Napoléon 1er  trônant au sommet de la colonne Vendôme. On retrouvait ici de nonbreuses marques homme et femme, dans cet univers, chic décontracté,  plutôt cool, avec beaucoup de maille comme Howlin, Maison Labiche, Arpenteurs.
Mais il y avait bien sur Basus et les produits phares de la prochaine collection, comme un modèle de chemise-polo, ainsi que la marque Bleu de Paname qui va bientôt fêter ses 10 ans  dans les prochains mois.

man woman show 2018 mode

 

man woman show 2018 mode
@basus_official
man woman show 2018 mode
@basus_official

 

man woman show 2018 mode
@bleudepaname
man woman show 2018 mode
@bleudepaname
man woman show 2018 mode
@bleudepaname

About the author

thierry

Add Comment

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Robert Piguet

Robert Piguet

Twitter

media-tp @daxaa40
RT @AnniePauleQuere: Leviers et difficultés du #madeinfrance : les résultats du sondage @MIF_Expo et @tudigoFR https://t.co/J0UvDlfOvO
media-tp @daxaa40
RT @venturelab_ch: TOP 100 runner-up and #VentureLeaders alumnus @Bestmile announced that @RideAlto, a new ride-hailing business, will use…
media-tp @daxaa40
RT @venturelab_ch: 📣Big news! AMAL Therapeutics, Venture Leaders alumnus & 2017 #TOP100SSU, finalises CHF 33.2 million Series B round💰! The…
media-tp @daxaa40
Le jeudi 15 novembre prochain chez Spaces à #Geneve se déroulera le prochain événement BusinessIn centré sur une th… https://t.co/jmYD74bdGl
media-tp @daxaa40
MassChallenge l'accélérateur mondial de startups sans prise de capital à récompensé en Suisse 12 startups, dont 9 s… https://t.co/8vEwofFam9