Mode

1 doigt d’honneur, 2 doigts de style, un zeste d’humour, le cocktail gagnant de Pti’Con !

PtiCon mode urbaine

Afficher sans gène un doigt d’honneur sur sa ligne de vêtements, à une époque ou il est quelquefois difficile de se faire comprendre est le pari risqué qu’a prit la marque de vêtements Ptit Con, créée par Thibault Courtois d’Aubery et son compère Rémy Leroy-Berna.
Mais l’impertinence ne peut être un vice. Ici on n’est plus dans l’idée du clin d’oeil, de l’esprit startup qui veut disrupter un secteur d’activité que dans une démarche agressive liée à un volontaire manque de respect. On imagine l’enfant sortant de la cuisine après avoir plongé discrètement le doigt dans le pot de confiture, et qui entend sa mère, un sourire narquois au coin des lèvres, soupirer sans agressivité après avoir découvert le larcin, « Ptit con ! » .

PtiCon mode urbaine

Le logo au doigt dressé est dessiné avec une certaine rondeur, qui contribue à cette image bon enfant, pleine de malice. Ce design marque son empreinte sur toute une gamme aujourd’hui du sweat au mug en passant par les marinières, T-shirt, pelisse, hoodie et chaussettes. Il y a même des bouteilles de champagne, que le Ptit Con qui sait manier le sabre avec esprit, a consommé lors de l’inauguration de sa première boutique située au 11 rue des Halles Paris 01. Ptit Con est une marque qui se veut à la fois « volontiers rebelle, engagée, bienveillante et irrévérente ».
La marque a dépassé le stade de son lancement. Après avoir utilisé les atouts des pop up store, fait le tour des surfaces disponibles dans le quartier des Halles (Paris 01), elle est donc désormais installée à La Crèmerie ou la marque fait son beurre au 11 rue des Halles et ou on peut découvrir toute la gamme, homme, femme, et même une collection pour les tout ….Pti Con.

PtiCon mode urbaine
PtiCon mode urbaine
PtiCon mode urbaine
PtiCon mode urbaine
PtiCon mode urbaine
PtiCon mode urbaine
PtiCon mode urbaine
PtiCon mode urbaine
PtiCon mode urbaine

On peut être Ptit Con et Made in France

Autour du signe de ralliement de ce majeur levé, rappelant les années d’adolescence, la marque a choisi une fabrication Made in France pour un certain nombre de ses produits et notamment les Tshirts fabriqués dans la région de Troyes qui sont sans couture. Les modèles utilisent un coton 100% organique labéllisé GOTS.
Il est à noter que dans ce moment ou l’égalité des sexes est demandée, la marque répond présent en déclinant ses modèles en Ptite Conne. Celle ci se décline avec un design qui privilégie la typo et met le majeur en mineur.

PtiCon mode urbaine
PtiCon mode urbaine

Toute la famille peut ainsi garder cet esprit de bienveillance et d’irrévérence que veut véhiculer la marque avec un graphisme qui sait sortir de son emblème majeur (c’est le cas de le dire 😉 pour jouer avec des typo fines ou des liserés souvent aux couleurs nationales. Il faut dire qu’on ne sait pas encore trop comment peut s’exporter une marque ou l’irrévérence d’un Pti Con et la légèreté de l’enfance ne sont pas forcément perçue de manière identique dans les différentes parties du globe.

Le choix de cette irrévérence malicieuse est une tentative pour certaines marques de trouver leur chemin dans un monde qui recommande fortement en ce moment le consensus. La mode a souvent vu apparaître des rebelles, certains bien plus agressifs que ceux présents dans ce post. Ainsi on a vu apparaître sur les réseaux sociaux Les Petites Garces qui jouent les cousines effrontées du Pti Con qui font aussi assaut d’irrévérence avec sweat et t-shirt marqués par des expressions qui se veulent « Impertinentes, insolentes,  effrontées mais jamais vulgaires ». Voilà comment se présentent les cofondateurs ( il y a un mec dans l’équipe des p’tites garces). Leurs traits d’humour n’épargnent personne: copines, mecs, sportifs et même les enfants (si, si). Elles ne se refusent rien.

Les exemples vu ici sont à ranger dans la catégorie de exemples réussis. On peut se poser la question qu’à force de décliner cette approche on arrivera a des noms de marques qui seront plus à montrer du doigt qu’à faire honneur à la mode. J’en ai vu un récemment, mais qui semblait plus proche d’un défi potache de business school, que d’un projet sérieux. J’espère qu’il a périclité.

About the author

thierry

Add Comment

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

media-tp sur les réseaux sociaux

Robert Piguet

Robert Piguet

Twitter

media-tp @daxaa40
RT @WECHEERIO: ¡Hola! Welcome to our second WECHEER Market Profile - #MEXICO 🇲🇽! The rich and diverse culture of beer, both in the diverse…
media-tp @daxaa40
RT @zaibatsu: This #mountainbiking video is insane! 🎥 credit andreulacondeguy IG https://t.co/Bo6Z3WJlKq
media-tp @daxaa40
RT @SOPHiAGENETICS: See you tomorrow at the 7th AIS congress taking place in Tours, France! Don't miss our presentation on June 24th at 3pm…
media-tp @daxaa40
RT @EHLnews: Hospitality school Ecole hôtelière de Lausanne launches virtual reality housekeeping course: https://t.co/2q6lcr8EM9 via @Hote…
media-tp @daxaa40
RT @Alpict: Genève prépare des #Innovations #blockchain malgré un nombre d’acteurs plutôt modeste. https://t.co/rauBQgnoxD via @Ageficom #…